Un peu d'histoire

Un festival inscrit dans la durée - Des missions fortes et d’utilités publiques

Depuis 1983, à l’initiative de la CGT et de l’Association des Amis de la Renaissance, le festival s'attache à rester fidèles à deux principaux engagements : promouvoir la littérature jeunesse en montrant la richesse et la diversité de l’édition francophone et donner et redonner le plaisir de lire avec pour objectif de pérenniser ce plaisir. En effet, l'équipe du Festival est convaincue que plus tôt un enfant prendra plaisir à ouvrir un livre, plus durable et plus profond sera son rapport à la littérature. Pour ces raisons, salariés et bénévoles rivalisent d’imagination et d’efforts pour faire de l'événement un moment de fête et de convivialité tout en conservant le but culturel de la manifestation.

Des rencontres, des dédicaces, des spectacles… font l’identité du festival et contribuent à rassembler les différents acteurs de l’univers du livre (auteurs, illustrateurs, éditeurs, bibliothèques, librairies, associations…) autour d’un thème qui change chaque année : en 2015, les animations tourneront autour du thème du développement durable et de la citoyenneté. Des concours (de nouvelles, d’affiche, d’illustration…) sont également organisés afin de permettre aux auteurs et illustrateurs en herbe de présenter leurs créations.

Au fil du temps, cette manifestation est devenue un événement incontournable du patrimoine culturel normand. Après de nombreuses années passées sous un chapiteau sur les quais bas rive gauche, le Festival de Rouen du Livre de Jeunesse se tient depuis 2013, en accord avec la Ville de Rouen, à la Halle aux Toiles, en plein cœur du centre-ville historique. Il demeure à ce jour le plus ancien festival et l'une des plus grosses manifestations consacrées à la jeunesse en France.

Une librairie géante

Plus de 70 000 ouvrages sont présentés chaque année, donnant l’occasion au public (11 000 visiteurs en 2014) de rencontrer, en même temps que les grandes et incontournables maisons d’édition, des éditeurs peu connus venus présenter leurs dernières productions et conquérir les jeunes amateurs de littérature.

De nombreux auteurs et illustrateurs sont également présents et disponibles pour rencontrer les festivaliers, petits et grands, partager des impressions, répondre aux questions, mais aussi dédicacer leurs ouvrages.

Pour que le maximum de familles puisse repartir avec au moins un livre, le Festival, avec le concours de ses partenaires institutionnels et des comités d’entreprises, a mis en place différentes possibilités :

Les comités d’entreprises vont permettre aux ayant-droits, à la fois de faire leurs achats, mais aussi d’accéder librement au festival (le COSC de la Ville de Rouen, le CE de Renault – Cléon, le CER SNCF, le CE d'Orange Normandie – Centre, la CCAS et la CMCAS Haute-Normandie).

Grâce à la Carte Région, les lycéens, les apprentis et les jeunes en formation professionnelle pourront s’offrir jusqu’à 15 € d’achat. Depuis cette année, les étudiants de première année ont, eux aussi, leur carte : la Carte Région Liberté qui leur permet d’acheter jusqu’à 100 € de livres.

Le cheval de bataille du Festival : la lutte contre l’illettrisme

Les chiffres sont encore alarmants : en Haute-Normandie, 6,8 % des jeunes reçus à la journée d’appel de préparation à la Défense sont en situation d’illettrisme, la moyenne nationale étant de 4,8 % en 2010. Une étude récente de 2011 montre que sur la population globale, tous âges confondus, le chiffre s’élève à 8 % en Haute-Normandie contre 7 % sur le l’ensemble du territoire *. Malgré tout, la situation de l’illettrisme en France a tendance à s’améliorer, puisque l’étude précédente, datant de 2004, dénombrait 9 % de personnes concernées, soit une diminution de 2 % en 7 ans. Il faut donc poursuivre les efforts menés pour que la courbe continue à fléchir !

Peut-être est-il bon de rappeler ce que cache le terme d’illettrisme : est qualifiée d’illettrée toute personne incapable de lire un texte de 70 mots, texte qui aurait été compris s’il avait été lu. Le problème est bien lié au sens des écrits et les actions doivent être mises en place à tout âge et dans tous les lieux de vie, que ce soit à l’école, dans les centres de loisirs ou dans les familles. Le Festival de Rouen du Livre de Jeunesse permet, ponctuellement et de façon festive, au lecteur ou au non-lecteur d’avoir accès à la richesse et à la diversité de la littérature jeunesse, mais l'équipe met en place des actions tout au long de l’année afin de toucher un plus large public, toujours avec ce but de l’inciter à ouvrir un livre.

* Source ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme)

TOP